Forcément, quand tu décides de partir pour les Pays-Bas, tout le monde s’imagine que tu pars pour Amsterdam flâner dans le quartier rouge (pour ne pas dire téma) et rechercher quelque Coffee Shop afin d’enquiller bedo et verre d’eau, comme la plupart des jeunes touristes européens n’hésitant pas à se taper le voyage en car pour passer trois jours défoncés au bord d’un canal.

Il suffit d’une promo sur des billets de Thalys, ainsi qu’un passage par la case image de Google pour bien vérifier que tu ne tombes pas dans un guet apens, et là, l’unique vue de cet espèce de pont suspendu ultra design (le Erasmusburg) finit par te convaincre, et faire chauffer ta CB.

2h15 de voyage en partant de Paris, ce qui ne revient pas cher en pourcentage de batterie de ton téléphone épuisé. Mise en garde sur le Thalys, et spécialement sur le WIFI : ne le prenez jamais ! Dix euros pour tout le trajet, on se dit que c’est cool (pratiquement autant que le sandwich fourré à l’air qui coûte 8 balles) – ça l’est beaucoup moins quand la vitesse à laquelle il patine te rappelle la bonne vieille époque du 56K et l’heure et demie que tu mettais pour télécharger une rom d’un Castlevania gameboy qui pesait 700 ko. D’autant plus que ta patience sera largement récompensée quand tu descendras du train puisque Rotterdam possède un WIFI gratuit et performant dans tous les transports publics, et quand je dis tous, c’est vraiment TOUS ! De quoi stagner dans une rame de métro pour être sûr d’avoir mis tes photos sur Instagram et fait un bisou à Mémé via WhatsApp.

Bref, après 2h15, tu arrives à la Centraal Station.

Une avenue qui s’étend devant toi et dont l’architecture rappelle évidemment Amsterdam, mais il suffit de tourner la tête à gauche pour tomber sur deux immenses grattes-ciel ultra modernes. Et c’est à ce moment que tu comprends que cela sera complètement représentatif de la ville. Pour le meilleur et très peu de fois pour le pire.

L’hôtel dans lequel je résidais est un 4 étoiles : le Art Hôtel, situé juste à la sortie du métro Maashaven, à trois stations du centre. La chambre est à 40 euros la nuit ( 45 si on compte les frais de réservation via les sites de booking) et je me suis retrouvé au douzième étage, avec une vue sur l’île centrale de Wilhelmina, qui, je dois l’avouer, régalait spécialement à la tombée de la nuit.

Un coup d’oeil rapide à une citymap révèle que Rotterdam n’est pas très grande, ce qui la rend très largement explorable en trois jours.

N’oubliez pas que Rotterdam est aussi le plus grand port d’Europe, la ville ayant été quasi-intégralement détruite pendant la seconde guerre mondiale, les architectes ont eu le temps de se faire plaisir pour la rendre peu à peu attractive et digne des curieux. Le style hybride et quelques fois décalé instaure une véritable atmosphère urbaine et branchée, et lègue une identité pérenne à R’dam. On est loin de la zone industrielle de Pontault Combault ou du Havre, c’est de beauté visuelle et d’esthétique incroyablement cohérente dont je parle.

Commence par te promener le long de la rivière Maas, cela donnera un superbe panorama sur Wilhelmina et le pont Erasme, pour t’amener vers les quartiers à l’architecture hollandaise plus traditionnelle ainsi que de nombreux cours d’eau où des bateaux de plaisance sont arrimés – à l’ouest de la ville.

C’est à l’ouest de la ville que tu trouveras également ce moulin, dont la localisation détonne complètement avec l’environnement – encore très représentatif de la mixité tradition / modernité de la ville.

C’est le tour de force réalisé par Rotterdam, livrer quelques moments de poésie égarés en pleine zone industrielle.

DSC_3537

Pour se réveiller tranquillement aux abords du centre, un petit déjeuner chez HNK (Vasteland 78) est un bon moyen de commencer la journée. Leurs croissants fourrés au fromage et au bacon, ainsi qu’un double expresso peuvent t’aider à tenir toute une matinée de pérégrination, l’ambiance y est conviviale et hétérogène, et l’on croise touristes, groupes de travail réunis autour de longues tables dotées de prises, ou simples clients venus profiter des fauteuils et du wifi. Le choix des armes est le tien après la collation, mais tu ne seras pas bien loin de la gare centrale, de l’hôtel de ville et du shopping center.

Garde simplement en tête que cela vaudra largement le coup d’aller déjeuner au Markthal (métro Blaak) qui est une des attractions architecturale et culinaire de la ville. Cette espèce d’immense arche abrite en réalité bon nombre de petites échoppes aux cuisines diverses, ainsi que des bistrots et de plus grands restaurants sur les côtés ou dans les étages. Cela m’a quelque peu rappelé le Hötorgshallenn de Stockholm, plusieurs échoppes avec des produits frais disponibles à l’achat ou carrément à la consommation sur place. Ce marché design est aussi la première bonne occasion de pouvoir discuter avec les locaux, que cela soient les vendeurs ou les clients. Les hollandais sont très ouverts et amicaux, et je dirais bien plus qu’à Amsterdam du fait que la ville soit beaucoup moins touristique.

DSC_3483

Le coin regorge de points d’intérêts. Ainsi, en sortant du Markthal, tu tomberas nez-à-nez avec les célèbres maisons-cubes, qui sont aussi curieuses d’un point de vue architectural, que belles d’un point de vue esthétique. Un spot photo célèbre est à retrouver dans une des cours qui laisse apparaître le ciel à travers une forme d’étoile, du fait du rapprochement des lotissements. Il est à noter que ces maisons sont habitées, mais l’une d’elle est disponible à la visite si tu veux satisfaire pleinement ta curiosité.

Tu es maintenant à proximité de l’Hôtel de Ville ainsi que du quartier un peu plus shopping, qui représente toute la partie Nord de R’dam, jusqu’à la Centraal. Fais comme bon te semble avec tes thunes, c’est toi qui gères ton larefeuille !

Vers la fin d’après-midi, pars vers l’est pour retrouver un deuxième pont suspendu, le Willemsbrug et migre vers le pont à bascule De Hef,  qui te donnera un beau panorama avec l’Erasmusbrug en arrière plan.

Rotterdam devient très belle quand le jour se retire, et laisse apparaître l’effort intense réalisé par les architectes pour intégrer les éléments industriels au plan d’urbanisation de la ville, et ainsi octroyer une esthétique très cohérente et dotée d’un charme certain. Preuves à l’appui :

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Afin de profiter du centre à la tombée de la nuit, tu peux aller dîner au Stadscafe SuS&Co (Haringvliet 635) qui sert tout un florilège de plats traditionnels et laisse rêveur quant à la vue prodiguée pendant la digestion.

Processed with VSCOcam with s1 preset

Mon conseil perso est de retourner vers le Markthal, te balader sur les différents pontons puis prendre le quai pour remonter vers l’Erasmusbrug qui laisse entrevoir bon nombre de photos stylisées réalisables.

Termine par Wilhelmina histoire de te poser, griller une clope, boire un verre au Café Rotterdam et profiter de la vue offerte par la rivière Maas. Pour légitimer ce petit conseil, laisse moi te montrer ce que donne un recto-verso sur Wilhelmina, y’a pas de triche, c’est promis !

Processed with VSCOcam with s1 preset Processed with VSCOcam with hb1 preset

Si on parle un peu de sorties en boîte et par rapport aux quelques lieux que j’ai eu l’occasion de tester, voici 3 bars qui valent le détour à R’dam, tant pour l’ambiance que pour les prix.

 

C’est une expérience fantastique de te poser sur les bords de la Maas en sortie de boîte (alors que bien sûr tu n’as bu que de grandes pintes d’eau minérale), et de te laisser lentement dériver à la vue de ce spectacle détonant et lumineux qu’est Wilhelmina la nuit.

Processed with VSCOcam with j5 preset

Il est à noter que tu peux parfaitement consacrer une journée ou demi-journée pour aller visiter La Haye (capitale administrative du pays je le rappelle) qui est le terminus d’une des lignes de métro. En partant du centre tu en auras pour quarante minutes à tout casser. Il y a une plage qui donne sur la Mer du Nord (et tu te doutes bien que ce ne sont pas les Maldives), quelques beaux panoramas et deux ou trois prouesses architecturales qui valent le coup. J’y ai personnellement passé un tout petit peu plus d’une demi-journée et cela m’a amplement suffi. Fais comme tu le sens, ça dépend de la durée de ton séjour !

Et comme je ne suis pas bégueule je te vends encore une ou deux pics pour étancher ta soif de connaissance

Processed with VSCOcam with hb2 preset Processed with VSCOcam with j3 preset

Il est bon de savoir aussi qu’un billet pour Amsterdam en partance de Rotterdam coûte 10 billes, et que le train met entre 30 et 40 mn pour arriver à destination. Si tu pars 5 jours (ce que j’ai fait), tu peux passer 3 jours à Rotterdam dont un aller-retour à La Haye et partir les 2 derniers jours à Amsterdam.

En somme, la ville vaut vraiment le coup. Elle est dépaysante, incroyablement cohésive alors qu’elle est pourtant fondée sur une diachronie urbaine, très calme de jour et branchée la nuit.

Elle fera pleinement la satisfaction des néophytes ou confirmés en architecture, et très certainement le bonheur des photographes. Aussi, je mettrais ma main à couper que dans les dix prochaines années, elle sera aussi attractive que Berlin pour les fêtards, et nul doute que tu reviendras de ton séjour avec de belles images en tête, et dans ta carte SD.

Tu l’as compris maintenant c’est bon, si tu as l’occasion d’aller visiter R’dam, fonce !

Nota Bene : Attention aux températures traîtresses, quand à Paris il fait 20° et plein soleil, tout le monde fait péter le short et la chemise à manches courtes. Lorsque tu prépares ton voyage, ne te fies pas à la température affichée en gros sur ton téléphone, mais regarde la température ressentie et juste en dessous, l’indice de vent. Parce que quand tu mangeras une rafale du Nord à 60 km/h juste au bord de la Maas sur les coups de 21h30, tu regretteras de ne pas avoir pris un bonnet et une veste en pilou-pilou – conseil d’ami !

Voici une liste de quelques Instagramers sur Rotterdam si tu veux fouiller un peu plus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s