The Deadringer, album magistral signé Ramble John Krohn autrement plus connu sous le pseudo de RJD2, sorti en 2002 sous le label Definitive Jux, véritable mine d’or musicale de début de siècle.

Si la mouvance trip-hop a connu ses lettres de noblesse avec Wax Tailor, RJD2 tenait déjà la dragée haute aux furieux du sample, comme le prouve cette piste de 1’21, fondue autour d’une instru de Michel Legrand, tirée du film The Go-Between (I still see you, 1971) et ravivée par l’insertion d’un dialogue installant une atmosphère inquiétante.

On pense aux grandes heures du thriller américain à la Ellroy, qui laisse la part belle à la corruption des forces de police dans L.A Confidential, à la sauvagerie des meurtres du Dahlia Noir, à ces anti-héros entachés par la société transgressive des années 50, aux intrigues à tiroirs, au Grand Sommeil, au Faucon Maltais. Tout y est et tout se superpose parfaitement : 1’21 pour suggérer la fin funeste de ce Benson, et  noyer l’auditeur dans une mélasse noire, épaisse, inexorable.

***** Sample original :

Photo par Dan MacMahon

Écrit par Ugo J. Grillis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s