Ses fluctuat nec mergitur

C’était pas d’la littérature

N’en déplaise aux jeteurs de sort

Aux jeteurs de sort

Son capitaine et ses matelots

N’étaient pas des enfants d’salauds

Mais des amis franco de porc

Des copains d’abord

(Les Copains d’abord de Georges Brassens)

Voilà ce que m’a inspiré la mise en avant du blason de la ville de Paris sur les réseaux sociaux. D’abord parce que c’est le seul autre endroit où j’ai entendu cette devise tout simplement. Mais finalement c’est plus qu’approprié à mon sens. Cette chanson, je la chante en soirée avec des potes car c’est un hymne à l’amitié, à la fraternité et donc à l’Amour. Et s’il y a bien quelques valeurs auxquelles tout le monde doit se raccrocher en ces heures sombres, ce sont celles là. Vendredi soir, le #porteouverte et le « contrôle d’absence de danger » ont montré que dans l’adversité, la solidarité trouve vite sa place. Tant qu’il en sera ainsi, l’espoir pourra être plus fort que la peur. C’est complètement bateau de dire que l’Amour est plus fort que la Haine, c’est de la philosophie de comptoir ? C’est exact et alors, moi ça me fait du bien de me le rappeler de temps en temps… Pas vous ?

Prenez soin de vous, de vos proches et dites leur à quel point ils comptent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s