Il y a des sons qui restent coincés dans ta tête pendant un bon moment, en l’occurrence c’est la discographie entière du maître Gil Scott-Heron qui me fait le coup depuis que je l’ai re-découverte. Ce titre se consomme en hors d’oeuvre, en plat de résistance et en dessert. Pas d’heures et pas de règles, c’est bon et ça groove, point barre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s