On connaissait d’ores et déjà la bête sauvage Iggy Pop, le grand public un peu moins Josh Homme. Ces derniers temps, on le voit s’essayer à de nouvelles expériences, sortir de sa tanière dans laquelle il nous concocte toujours de fabuleux albums Rock, tous plus uniques les uns que les autres.
Là, il a mis un grand coup de patte avec ses comparses de Queens Of The Stone Age et d’Arctic Monkeys pour le dernier album d’Iggy Pop, « Post Pop Depression », un grand cru classé.

Toute l’équipe sera d’ailleurs à Paris ce samedi 14 mai pour présenter l’exposition « Iggy Pop & Josh Homme American Valhalla: The Art of Post Pop Depression » qui se tiendra à la French Paper Gallery du 15 au 28 mai.
Les photographes Andreas Neumann et Matt Helders — également batteur du supergroupe — dévoilent la collaboration et l’énergie complice qui s’est créée entre deux monstres du Rock à travers 24 tirages et un film en 8mm. Une plongée spontanée et sans retouche dans le repère de Homme, entre Los Angeles et Joshua Tree.
Inutile de vous dire où je serai ce soir, il m’était déjà bien trop insupportable de ne pouvoir assister à leur concert ce dimanche 15 mai, au Grand Rex qui plus est! Vous avez deux semaines pour en faire autant, ce n’est pas tous les jours que le « making of » d’un tel album est rendu visible de façon aussi simple.

Allez, on se quitte sur ce super Sunday… un petit air de Kiss d’ailleurs, les brigands!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s