Une ondulation électrique ouais. Hautement chargée en volts.
Ce mercredi 8 juin, l’énergie va serpenter, piquer, matraquer et sonner tout le Glazart, installé sur sa Plage extérieure comme chaque année à cette saison.

Inutile de tergiverser. Parlor Snakes, c’est du Rock. Un de ceux qui sort littéralement des tripes, qui se joue en mode Pub Rock. Le bois des instrus devient électrique, le métal résonne comme du palissandre rouillé. Le feu rouquin vous envahit sans même demander votre permission et l’imperfection magique de ces parisiens retourne tout ce qui se trouve entre vos côtes flottantes et le bas du scrotum. Bon, le périnée, ça vous va mesdames?

La force de Parlor Snakes est de traverser pleinement différentes émotions. Les genoux claquent, les hanches ondulent, les cœurs se serrent,  les yeux s’humectent…
Quand je les écoute, je m’imagine sur une longue route californienne, au volant de la Cadillac Eldorado de True Romance, démarrant en trombe, admirant tantôt le paysage, captivé, un sourire mélancolique au coin des lèvres… puis repartir à fond, comme un cinglé!

En ouverture vous retrouverez d’ailleurs The Psychotic Monks. Non mais promis, je ne le fais pas exprès! En attendant une chronique sur Parlor Snakes — ça aussi je vous le promets — voici une vraie belle soirée qui se dessine, avec deux supers groupes qui font gueuler ce qu’ils ont dans le bide. Enjoy!

http://www.laplage2016.com/

Crédit photo: © Christophe Crénel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s