« Bon chance  » à Belgrade

Il y a des villes qui ne sont ni belles, ni charmantes, ni blindées d’attractions particulières, et pour lesquelles pourtant la tristesse au moment d’en partir est forte. C’est le cas de Belgrade en Serbie.

Pour te dire la vérité, il est très difficile d’écrire une chronique de voyage efficace sur une ville comme Belgrade, tout simplement car comme je viens de le dire, il n’y a pas grand chose à voir dans la ville elle-même et tu auras vite fait le tour. En revanche, il fait vraiment bon vivre. Et les prix sont très bas si tu t’amènes avec un salaire français. Sachant que 100 euros font à peu près 12 000 dinars, et qu’un repas entrée + plat + boisson te reviendra en moyenne à 550 dinars (pour t’éclater le bide avec de la super bouffe en plus), tu vois un peu où je veux en venir. Cela ne doit pas rester ta principale motivation pour aller visiter la ville, mais on ne va pas se le cacher, c’est aussi un argument de choix.

Maintenant, laisse moi te peindre le tableau général de la plus grande métropole des Balkans. Belgrade est un endroit duquel tu vas pouvoir profiter, et à tous les niveaux.

La situation de la ville est en elle-même agréable, et à l’image de son plan d’urbanisation : hybride.

Belgrade se trouve à la jonction entre le fleuve Sava et le Danube.

Sava est par ailleurs la seule et unique chose qui délimite Belgrade de Novi Belgrade, l’extension de la ville commencée dans les années 50. Tu le vois bien quand tu arrives par avion, Novi Belgrade est archi massif, et un peu moche sur les bords car constitué de « bloks » en grande majorité. En revanche, il est intéressant pour tout féru d’architecture d’aller y faire un tour pour y voir l’évolution de construction que cette banlieue immédiate reflète. Tu auras donc accès à une belle palette chronologique urbaine (répondant principalement à la pragmatique puisque le but était d’étendre la ville en terme de quantité de logements) allant des années 50 à 2000.

Quittons Novi B un instant pour nous focaliser sur ce qu’il se passe de l’autre côté de Sava.

_DSC8012

La vieille ville est le centre attractif, une grande rue piétonne la traverse, les terrasses de café sont légion et toujours bondées. L’ambiance te conduira toujours à te poser prendre un verre de toutes façons, puisque chaque bar a son propre style et une sélection musicale plus qu’appropriée (sur 5 jours, je ne suis pas tombé une seule fois sur une sélection musicale à huer, c’est un tour de force) .

D’une manière ou d’une autre, tu comprends très vite que l’humeur locale est au chill, et que ce n’est pas spécialement dérangeant de t’y abandonner à ton tour.

Si tu veux avoir une belle vue sur le confluent et cette immense île séparant les deux (The Great War Island), tu peux aller te poster sur les hauteurs de la forteresse de Kalemegdan qui surplombe la vieille ville. La balade est relativement courte et la vue vaut sincèrement le détour.

Belgrade regorge également d’espaces verts et le parc d’Usce (qui se situe à Novi Belgrade, juste de l’autre côté de Sava et du pont Brankov) est clairement immense. De l’autre côté, à l’ouest, le parc et le lac d’Ada méritent une petite promenade au calme, les berges sont jalonnées de bars avec terrasses donnant directement sur la rive, et à ce qu’on m’a raconté là-bas, c’est bien évidemment toujours bondé dès lors que le soleil pointe sa face.

Les deux plus beaux bâtiments que j’ai vus du séjour sont d’une part le Parlement, et d’autre part (et elle est imbattable) Sveti Sava, une immense église, toujours en construction, fondée sur la plus pure architecture orthodoxe. Je dois avouer qu’elle est particulièrement imposante, et très bien mise en valeur quand la nuit tombe. Elle est d’ailleurs si imposante que tu pourras la voir depuis la vieille ville pointer le bout de sa coupole à l’horizon. On remarquera aussi qu’elle détonne un peu avec le reste, et surtout de Novi Belgrade, qui rappelle ces belles années moustachues du communisme : zéro courbes, un bloc sur un bloc sur un bloc qui est lui même monté sur une autre rangée de blocs. Bam. On fait dans l’anguleux nous, on est pas là pour déconner avec des fioritures.

Si tu veux te sortir un peu de la ville sur la durée de ton séjour, tu peux te rendre à Avala, un mont (ok un petit mont) à 30 / 40 mn en voiture, et qui est connu pour sa tour avec bar panoramique, offrant une vue sur la vallée du Danube ainsi qu’un mémorial (qui est très beau) à la limite du mystique si on le combine au paysage qui l’encadre. Si tu vas là bas, assure toi simplement que le temps soit complètement dégagé pour profiter de la vue, car il est commun même en plein Belgrade d’avoir une fine brume stagnante, photos à l’appui d’ailleurs.

Je pense que tu l’auras compris. Il faut aller à Belgrade avec un ou deux potes, elle fait partie des destinations qui ne méritent pas un voyage solo; et si tu peux y aller de préférence avec quelqu’un qui parle serbe (ce qui a été doublement ma chance), cela peut complètement changer la face de ton séjour. Car pour te sentir à l’aise et profiter au max de la réputée nightife belgradoise, tu auras besoin d’être en confiance quand tu passeras les videurs qui font 2m05 l’air bien vénère, et qui te donnent pas envie de blaguer. Mais pas du tout du tout. T’auras encore moins envie de blaguer quand tu t’apercevras qu’on te fouille à l’entrée de toutes les boites et que tu passes un portique pour qu’on soit sûr que tu ne te promènes pas avec un beretta. A Belgrade, tu déconnes pas.

Une fois que tu as assimilé ça, tu seras prêt à passer un super séjour dans une ville vraiment attachante et tu couineras quand tu devras prendre ton avion retour, promis !

Nota Bene : Ce n’est pas une légende, les serbes sont très, très, très jolies et réduiront fissa ta capacité de langage à des onomatopées primaires telles que « bah », « beuh » , « boh » et le célèbre (s’il en est) « pffff »

Ilce ! Ziveli ,fala puno, et bon chance !

Crédits photo © U.J

Écrit par Ugo J. Grillis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s