Portraits de Kep Market

Ce qu’il y a de bien quand on voyage en backpack c’est l’inconnu : ne pas savoir où est ce qu’on va une fois les pieds posés dans le pays visité. Soumettre des idées mais ne pas s’enfermer dans un programme prédéfini.

Et c’est dans cette optique que nous arrivons au Cambodge, armés de nos sacs à dos, de nos appareils photos et de l’excitation de l’aventure. Sans avoir établi de parcours précis et exhaustif quant aux villes et endroits à visiter ; nous avons mis le cap sur la ville côtière de Kep comme seconde étape de notre voyage après un passage à Phnom Penh, la capitale.

Nous n’avions pas réservé de guest house mais aucun soucis à se faire puisque les gérants de différentes guest-house (dont la plupart parlent français) attendent vaillamment l’arrivée des bus. pour vous proposer une chambre dans leur établissement.
Qu’à cela ne tienne, premier arrivé premier servi ! Nous voici en route pour la guest-house du premier a nous avoir abordé qui était « juste à côté » en plein centre-ville.
Sans s’étendre sur le concept de chasse d’eau rempli grâce au pommeau de douche et de l’absence de siphon dans l’évier, le toit de la guest house offrait une vue sur la mer (au loin) mais surtout sur le marché centrale de Kep (à ne pas confondre avec le marché au crabe) une véritable source d’inspiration pour beaucoup de photographes.
En effet les marchés et leurs alentours sont les théâtres de scènes de la « vie populaire cambodgienne ». Il n’y a plus qu’à prendre son boitier et à se laisser bercer par l’animation de ces endroit pour en profiter.

Kep Market restera dans ma mémoire car j’ai vraiment apprécié cet endroit, me lever tôt le matin pour y prendre le petit déjeuner (le prix dérisoire du repas faisant son petit effet lui aussi), partager les tables avec les enfants habillés ou encore en pyjamas (ou habillés de pyjamas ?) avant d’aller à l’école, partager leurs sourires, leurs regards curieux, pouvoir aisément les photographier. Voir aussi la ville s’animer de flots de scooter et de vélos faisant des vas et viens pour faire leurs courses et buvant un jus de canne frais. Sans oublier la fameuse journée KEP KEP CLEAN (keep Kep Clean soit gardons Kep propres pour les plus francophones) où les lycéens ramassaient les ordures dans la ville et le long des routes ! (petit moment de réflexion en ce qui concerne la propreté relative de la ville de Paris).
Un peu plus loin pour les curieux on peut découvrir un petit village de pêcheurs, où l’on peut voir des gens triés leurs poissons devant leur maison sur pilotis et les enfants jouer simplement.C’est à Kep que le pays du sourire s’est révélé à moi et c’est une des raisons qui font que cette ville restera dans ma mémoire; loin des grandes villes c’est toujours plus agréable de côtoyer les habitants.

Avec mon boitier autour du coup, j’ai pris un immense plaisir à saisir ces quelques moments de vie.

Kep Market est un tout petit endroit de la ville de Kep mais les alentours de la ville offrent aussi de beaux spectacles tels que les rizières et encore d’autres villages de pêcheurs ou  des temples qui émergent des forêts. J’invite tous les amateurs de photos et de voyages à prendre le temps de visiter cet endroit au Cambodge et de se renseigner sur son histoire. Plaisir garanti.

Écrit par Choukhri Dje

Crédits photo © Choukhri Dje

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s