Rammstein : Liebe Ist Für Alle Da

Le 21 octobre dernier, Rammstein ont réjoui leurs fans en annonçant une date à Paris le 12 juin prochain , l’occasion pour moi de faire le point sur leur dernier album, Liebe Ist Für Alle Da.

Si vous n’êtes pas allés cherchés plus loin que Du Hast, sachez que vous êtes passés à côté du meilleur. Ok, je ne peux pas trop vous en vouloir : peu de gens prennent le temps d’écouter des albums métal en entier, et se contentent d’un petit Chop Suey ou d’un bon vieux Nothing Else Matters.

«Liebe ist für alle da »  signifie « l’Amour est pour tout le monde ». Oui, tout le monde a droit a un peu d’amour, du coup sur la pochette de l’album, on voit le leader du groupe Till Lindemann s’apprêtant à découper la déesse Vénus en morceaux, qu’il compte servir à ses compagnons attablés. Explicite me direz-vous ? Vous n’avez encore rien vu (et entendu). Détail amusant : l’édition deluxe de l’album contient un coffret contenant 6 godes (un par membre du groupe), des menottes, et du lubrifiant. La couleur de l’album est donnée : Rammstein n’en ont rien à battre, et comptent bien vous la mettre.

Dès le début on en prend plein la face, avec Rammlied (Le Chant Du Heurt) et son riff ultra brutal garanti de vous faire headbanger, le monstrueux Ich Tu Dir Weh (Je Te Fais Mal) sous le thème du BDSM (oubliez tout de suite le cliché cuir-latex-fouet, ici on vous parle de fils barbelés dans l’urètre, de pus, de mutilation, et d’introduction de rongeurs), puis Waidsmann Heil (Bonne Chasse), un morceau enragé, parlant d’un chasseur « en chaleur » qui traque une jeune biche. Niveau métaphore sexuelle, cet hymne de la mort folklorique pète le score.

Ce qui fait le vrai charme de Rammstein, c’est leur utilisation du synthé. Dans le morceau suivant intitulé Haifisch (Requin), il est particulièrement frappant tant il rapelles les années 80, même les paroles frôlent le kitsch « Le requin vit dans l’eau, donc nous ne pouvons voir ses larmes… ». En revanche, le superbe clip contient des références brillantes à leurs précédentes vidéos, et à des films cultes tels que Se7en. Allez, on leur pardonne.

Rammstein nous met gentiment dans le bain pour la suite, avec Bückstabü (pas de traduction possible, ce mot a été inventé par le groupe !), le track la plus dark de l’album. L’Allemand n’est pas la plus chaleureuse des langues, alors si en plus on ajoute du growl… La ballade Fruhling In Paris (Printemps à Paris) calme les ardeurs, et fera sourire le public français : le groupe a repris Non, Je Ne Regrette Rien d’Edith Piaf.  Après quoi, on repart vite dans le trash glauque avec Wiener Blut (Sang Viennois), inspirée de l’effroyable affaire Josef Fritzl, un autrichien qui pendant 24 ans a sequestré et violé sa fille dans un bunker spécialement construit à cet effet ;  sept enfants sont également nés de cet acte incestueux. Les paroles et les cris étouffés font froid dans le dos, mais la guitare gronde merveilleusement bien, et on se laisse finalement aller.

On continue avec le célébrissime Pussy, et son clip sulfureux disponible sur la plupart des sites pornographiques pour des raisons évidentes. Considéré comme facile et commercial, il fait parti des rares morceaux dans lequel Rammstein chantent en anglais.

Je vais être honnête : vous pouvez arrêter d’écouter l’album maintenant. La chanson éponyme de l’album est très inachevée, tout comme Mehr (Plus) qui sonne comme un bouche trou pour combler la tracklist. On retrouve dans l’intro de Roter Sand (Sable Rouge) un sifflement qui nous fait penser au sublime Engel, puis… rien. Une ballade ennuyante qui n’a pas sa place dans l’album. C’est très dommage que les derniers morceaux de l’album manquent cruellement de puissance par rapport au reste.

En définitif, Liebe Ist Für Alle Da est du bon hardcore made in germany, beaucoup plus lourd que les deux albums précédents Rosenrot et Reise Reise, et totalement fait pour le liveUn domaine qu’ils maîtrisent parfaitement.

 http://i50.tinypic.com/2e4dw8h.gif

Écrit par Beri

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s