Après tous les signes envoyés cette année, il l’a fait ! Enfin !

Deadmau5 a finalement choisi la toute fin d’année 2016 pour sortir son dernier album W:/2016ALBUM/. Etrange ce nom vous ne trouvez pas ? Classique j’ai envie de dire quand on connait le personnage !

Huitième album d’une carrière qui dépasse dorénavant les 10 ans, W:/2016ALBUM/ signe le grand retour du DJ canadien après plus de deux ans d’absence. Si le nom de l’album semble être tout bonnement un copier-coller de l’adresse du fichier sur son ordinateur, il s’inscrit dans la continuité des titres décalés de la discographie du DJ. Il nous avait ainsi gratifié du calculatoire 4×4=12 en 2010, de l’énigmatique  > Album Title Goes Here <  en 2012 ou encore du code informatique While (1<2) en 2014.

C’est donc après une année entière de teasing que Deadmau5 a fini par dévoiler au mois de décembre dernier la version finale de son album. Dans un précédent article, le Monarque était revenu sur cette phase de crash test durant laquelle le DJ canadien partageait ses nouvelles créations avec sa fan base par le biais des réseaux sociaux afin de connaitre l’avis de son public et ainsi améliorer à souhait ses morceaux. Dans ce nouvel album, on retrouve donc une grande partie des sons présents jusqu’à peu sur son compte Soundcloud.

Concernant sa récente communication, Deadmau5 a choisi la BBC1 et une interview avec Pete Tong pour annoncer officiellement la sortie de son dernier album début décembre. Signé sur son label Mau5trap et enregistré dans la majeure partie dans son nouveau home studio, la présentation de W:/2016ALBUM/  a été lancé par la parution des sigles « 4ware », « Glish » ou encore « Snowcone ».

 

deadmau5-w-2016album-e2b4e7ad-5c34-47e4-aa94-d7ac95baef74

 

Ecrit comme un véritable album, morceau par morceau, W:/2016ALBUM/ n’est pas forcément destiné à être écouté dans toute sa longueur au contraire d’un mix. Toutefois, la structure de l’album laisse suggérer que ce dernier est constitué de deux parties distinctes. Ainsi, la première moitié du LP fait un rappel des ingrédients qui ont fait le succès du DJ canadien. « 4ware » ouvre donc le bal dans un modèle de signature Deadmau5 : arpège séquencé, mélodie envoutante, drops très longs. Le voyage sonore se poursuit avec le puissant « 2448 » dont l’intro au synthé est irrésistible. Le quasi funk « Cat Thruster » avec sa batterie à la Billie Jean finit ensuite de compléter le début très réussi de cet album. On notera que le morceau « Imaginary friends », pur produit Deadmau5, sur lequel le Monarque s’était penché dans un de ces précédents articles a finalement été conservé par le DJ dans la version définitive de l’album. Ça s’appelle avoir du flair ça, nan ?

Si l’ouverture de l’album était plutôt classique où l’on a pu retrouver les basics de Deadmau5, la seconde partie pourrait davantage être qualifié d’expérimentale. La rupture s’effectue par le biais de « Glish ». Sur ce morceau relativement court (comparé aux autres titres), Deadmau5 sort de sa zone de confort en faisant un travail énorme sur la rythmique et la texture du morceau ce qui en fait un des sons les plus intéressants de l’album. Parmi les autres expérimentations du DJ canadien, on notera la présence de « No Problem » dont les envolées au synthé sont impressionnantes. Il est d’ailleurs étonnant que le morceau n’est pas fait partie des singles. On retrouve aussi dans cette partie quelques morceaux envoutants comme le très éthéré mais relaxant « Snowcorn ».

Si les morceaux sont dans l’ensemble très bons, la présence de certains morceaux est surprenante comme « Deus Ex Machina » dont la structure est bien trop répétitive et sur laquelle aucun son ne prend le dessus. Globalement de très bonne facture, ce nouvel album s’équilibre toutefois bien entre une partie dans le style assez classique du DJ canadien et une partie plus expérimentale. Il faut souligner qu’une nouvelle fois Deadmau5 reste fidèle à son style signature tout en continuant à occuper une place de choix sur la scène mondiale. Ceci est de plus en plus rare aujourd’hui à l’heure où certains artistes tombent parfois dans le piège du « mainstream » afin de rester en place.

 

 

Une légère frustration demeure toutefois à l’écoute de l’album notamment pour les fans assidus du DJ. Tous les morceaux de W:/2016ALBUM/ étaient déjà connus du public. En effet, Deadmau5 avait réalisé des live-streams de chaque enregistrement sur la plateforme Twitch entre 2014 et 2016. De plus, certains morceaux commençaient déjà à être joués en live bien que présentés comme étant « work in progress ». On regrettera donc que le DJ canadien adepte des surprises et du troll ne nous ait pas gratifié d’un ou deux petits sons cachés.

Enfin, si la version CD et téléchargeable est déjà disponible depuis début décembre, il faudra patienter les fans nostalgiques des vinyles. L’édition des galettes noires est prévue pour fin février 2017. Pour vous faire patienter, voici le clip de Let Go (ft. Grabbitz), seul titre chanté de l’album :

 

 

Ok il ne s’agit pas à proprement parler d’un clip mais plus d’un « behind the scenes ». En guise d’illustration du sixième titre de son album, Deadmau5 a fait le choix de partager une vidéo accéléré de la construction de son Cube 2.1. Pour sa tournée 2017, le DJ canadien arrivera en effet sur scène avec un tout nouveau poste de mixage et ça promet d’envoyer du lourd! Si aucune date en France n’est encore annoncée pour le premier semestre, on croise les doigts pour la fin d’année ! De plus, ce dernier album semble avoir réveillé Deadmau5 pour de bon. Sur Twitter, le DJ canadien a ainsi annoncé la sortie prochaine d’un EP de son label Mau5trap.

Écrit par Anthony Plançon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s